Actualités

Le compostage en appartement, c'est possible!

09.11.2020

Le compostage est une méthode simple pour éliminer ses déchets organiques. Vous pensez ne pas pouvoir composter car vous n'avez pas de jardin? Il est également possible de composter si vous n'avez pas de jardin. En effet, deux méthodes s’offrent à vous pour valoriser vos déchets de cuisine dans votre appartement, simplement et sans odeur : 

  1. Le vermicompostage 
  2.  Le compostage Bokashi

Ces méthodes vous permettent de réduire votre sac d’ordures ménagères et donc de faire des économies.

1/ Le vermicompostage

Qu’est ce que le vermicompostage?

Le vermicompostage est un procédé de compostage utilisant des vers.   

Quel vers utiliser ?

On utilise des vers spécialement choisis pour leur voracité et leur capacité à se reproduire rapidement ; les vers rouges, ver du fumier.  On peut les trouver chez un guide composteur, chez un voisin qui pratique le compostage à domicile, chez un fermier qui dispose de fumier de cheval, ou sur internet, il existe des sites de dons ou de vente. 

Pour un ménage de 2 à 3 personnes, on recommande 500 à 600 grammes de vers (c’est-à-dire environ 1.000 vers)

Concrètement, comment utiliser ces vers ?

Ces vers de terre sont placés dans des bacs qui sont appelés des vermicompostières. Ces bacs, vous pouvez soit les acheter tout fait dans les magasins spécialisés, dans les jardineries ou sur internet. Vous pouvez également le réaliser vous-même très facilement et à moindre coût. Il faut alors des bacs fermés et opaques, empilables et avec couvercle. On conseille également d’installer un robinet afin de récolter le liquide, qui est un puissant engrais pour vos fleurs d’intérieurs ou les jardins de vos amis. Il doit d’ailleurs être dilué avec de l’eau avant utilisation. 

Lorsque vous aurez votre installation et vos vers, il ne restera plus qu’à recouvrir le fond de votre bac avec du carton ou du papier journal, une fine couche de terreau et du sable et les laisser s’installer tranquillement pendant une semaine. Après cette période d’adaptation, vous pourrez commencer à les nourrir. 

L’info impressionnante du jour :

Les vers sont capables de manger la moitié de leurs poids par jour et même plus s’ils sont dans de bonnes conditions. Nous conseillons de débuter par leur donner ¼ du poids des vers en nourriture. 

Que peuvent-ils peuvent manger ?

Les vers sont très voraces et ne sont pas très difficiles. Ils peuvent manger les restes de fruits, légumes, les petits sachets de thé, les céréales, le riz. Il est conseillé de leur donner à manger également du papier et du carton afin d’aérer et d’assécher le compost.

Des déchets à éviter ?   

Par contre, les déchets à éviter sont les agrumes, l’ail, l’huile, les produits d’origine animale comme le lait, les œufs, le fromage, la viande,…). 

C’est d’ailleurs la grande différence avec le compostage bokashi.

2/ Le compostage bokashi

Dans le compostage bokashi, tous les déchets de cuisine organiques peuvent être compostés ; les déchets de légume mais aussi les restes de table, la viande, les poissons, etc.

Qu’est ce que le bokashi ?  

Le bokashi est une méthode de compostage d’origine japonaise. Il est recommandé d’utiliser un seau spécial avec une fermeture hermétique avec un filtre plaque et un robinet en dessous pour l’évacuation des liquides. Vous pouvez soit l’acheter déjà fait ou le fabriquer vous-même.  Un starter kit est vendu avec les sceaux et les ustensiles nécessaires  dans les boutiques spécialisées ou sur internet. 

Concrètement, comment ça fonctionne ?

Le principe du bokashi est de tasser les déchets de manière à laisser le moins d’air possible et  de saupoudrer des poignées de sons de bokashi (bactéries naturelles lactiques, levures, etc.)., qui permettront la fermentation de vos restes de cuisine. Il suffit de recommencer ces étapes jusqu’au remplissage du seau. Lorsque le seau est rempli, il faut le laisser fermenter 15 jours et donc utiliser un 2ème seau pour continuer votre routine zero déchet. 

Maintenant que vous connaissez tout sur ces techniques, il ne reste plus qu’à essayer pour transformer vos restes de nourriture en un précieux amendement que vous pourrez utiliser pour vos fleurs d’intérieur ou les distribuer aux personnes qui ont un jardin. 

Plus d'infos concernant le compostage sans jardin? Cliquez ici pour en savoir plus sur les vermicompostières et ici pour le bokashi compost. 

Pour tout savoir sur ces deux méthodes, écoutez la chronique des intercommunales dans l'émission Vivre Ici Hainaut de Philippe Jauniaux en cliquant ici ! (8:57 min jusque 14:45 min). 

Retour aux actualités